Décryptage et Revalorisation de L'Art de L’Écu, de La Chevalerie et du Haut Langage Poétique en Héraldique. Courtoisie, Discipline, Raffinement de La Conscience, état de Vigilance et Intention d'Unicité en La Fraternité d'un Nouveau Monde !

Est-il un Signe qui n'ait pas sa dimension en Sa Profonde Cohérence, cherchant Le Sens à L'Essence ? Est-il un Signe qui n'ait pas son Écho dans L'Indicible ? Est-il un Seul Langage qui n'ait pas Sa dimension Sacrée et révélateur des Réalités occultées ?

En ce Souffle que se veut presque recueillir le Blason, s'enveloppant, tout en proclamant, fleurissent mille et une Parures, puisant dans L'Êtreté, Noblesse celée et décelée. En ce cœur du Bouclier, mille essences, lors que Le Chevalier vêt L'Armure et L’Épée. Rituel et Quintessence en cet Art de La Connaissance que brandit La Torche enflammée, L’Éclat des Vertus Conquises et que l'on se veut protéger ! Aspiration d'une Renaissance Lumineuse en un Art de Vie oubliée, La Nouvelle Héraldie est à reconquérir cette Beauté que La Chevalerie a porté très Haut, au delà de ce que nous sommes encore en mesure d'imaginer. Le voyage se poursuit...

mercredi 17 mai 2017

L'espoir d'un chevalier


Blason de Marburg (Hesse, Allemagne)

Noblesse et chevalerie contre l'imposture,
Lors que les courtoisies sont de vraies bravoures
Contre l'indécence des faibles postulants.
Les vertus sont les nécessités de L'Amant.

Chevalier de mon Âme, fuis donc l'illusion !
Va de ce pas vers Ta seule Destination.
Le Chemin est long avant que tout ne tombe.
Demeure en toi et ne jamais plus succombe.

C'est en toi que Le Jardin éclot des Aubes
Qu'une Oraison intime marque d'un Sceau final.
Le Soleil brille d'un éclat nouveau, cette fois.

Va, L'Epopée tremble en ton cœur qui tressaute.
Comme Le Fleuve de ton être est soudain virginal !
Ton sanglot se suspend au pudique émoi.

Océan sans rivage

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire