Décryptage et Revalorisation de L'Art de L’Écu, de La Chevalerie et du Haut Langage Poétique en Héraldique. Courtoisie, Discipline, Raffinement de La Conscience, état de Vigilance et Intention d'Unicité en La Fraternité d'un Nouveau Monde !


dimanche 4 décembre 2016

Le renard en héraldique



Le renard est généralement associé à la flatterie, au mensonge, à la malice, à la ruse et donc à la tromperie. Cela n'arrange pas sa réputation de nuisible, entretenue par les chasseurs dont on sait que beaucoup s'abritent derrière maints prétextes pour jouer de la gâchette en bonne conscience. On retrouve cet animal couramment en héraldique.

Voici pour le côté ombre auquel le renard est malheureusement trop souvent réduit et confiné. Côté lumière, la symbolique qui lui est attachée est bien plus riche et profonde. Cet animal exprime la sensibilité développée, autant physique que mentale, l'art de voir à travers la tromperie et donc celui du discernement, l'aptitude à trouver ou à retrouver son chemin malgré les détours ou les embûches et la capacité à réagir rapidement devant les situations difficiles. D'une manière générale, le renard inspire l'acuité de l'attention et la vigilance aigue.


Blason de Winckel (Basse-Saxe, Allemagne)


Assieu
(Isère, Rhône-Alpes)


D'azur au renard rampant d'or, au chef du même chargé de trois
dauphins du champ crêtés, barbés, lorés, peautrés et oreillés de gueules.

Belvédère
(Alpes-Maritimes, Provence-Alpes-Côte-D'azur)


D'argent aux trois arbres au naturel, en fasce ;
au chef d'azur chargé d'un renard au naturel.

Bouzonville
(Moselle, Lorraine)

D'or à la fasce de gueules chargée d'un renard passant d'argent,
accompagnée en chef d'une croisette de gueules.

Château-Renard
(Loiret, Centre)

De gueules à un château donjonné d'argent, maçonné de sable,
soutenu d'un renard d'or, au chef cousu d'azur chargé de trois fleurs de lys aussi d'or.

Choisy
(Haute-Savoie, Rhône-Alpes)

D'azur à une fasce d'or accompagnée en chef de
deux tours du même et en pointe d'un renard d'argent .

Châteaurenard
(Bouches-du-Rhône, Alpes-Provence-Côte-d'Azur)

D'or, à un château de gueules, surmonté d'un renard du même.

Crisolles
(Oise, Picardie)

D'argent, à l'arc de gueule posé en barre ; au renard rampant d'azur, posé en bande et brochant sur l'arc ; à la bordure d'azur, chargée : en chef d'une croix pattée d'or accompagnée aux angles de deux besants d'argent ; sur les flancs deux calices d'or ; en pointe d'une billette couchée d'argent, accompagnée sur les flancs de deux autres besants du même.

Épuisay
(Loir-et-Cher, Centre)

Fascé d'or et de vair, au renard passant de gueules brochant.


Forest-Saint-Julien

( Hautes-Alpes, Alpes-Provence-Côte-d'Azur)

De gueules au renard ravissant d'or.


Gambais

(Yvelines, Ile-de-France)

D'or à la bande de gueules chargé d'un renard courant d'argent.

Landeronde
(Vendée, Pays de la Loire)

Parti de gueules et d'argent aux deux renards rampants de l'un et de l'autre affrontés sur la ligne de partition, enté en pointe de sinople à la branche de cinq rameaux d'ajoncs d'or.

La Verpillière
(Isère, Rhône-Alpes)


Ecartelé: aux 1er et 4e de gueules au renard ravissant d'argent ;
aux 2e et 3e d'or au dauphin d'azur, crété, barbé, loré et peautré de gueules.

Manneville-la-Goupil
(Seine-Maritime, Haute-Normandie)


D’or au chevron d’azur accompagné en chef de deux fleurs de lys de sinople et en pointe d’un lion de gueules, au chef aussi d’azur chargé d’une renard d’argent accosté de deux coquilles du même.



Pierrevert

(Alpes-de-Haute-Provence, Provence-Alpes-Côte-D'azur)
De gueules, à un renard d’or coupé d’or, à une bande de sable.

Poligny
(Hautes-Alpes, Provence-Alpes-Côte-D'azur)

De gueules aux trois chevrons d'argent, au chef d'or chargé d'un renard du champ.


Sainte-Croix-à-Lauze

(Alpes-de-Haute-Provence, Provence-Alpres-Côte-d'Azur)

Coupé: au premier de sinople à la bande d'or, au second d'argent au renard d'azur.

Saint-Sornin-Lavolps
(Corrèze, Limousin)

De gueules au renard rampant d'or,
au franc-canton sénestre d'azur à trois demi-vols d'argent.


Melian de Lis, chevalier de la Table Ronde

De gueules au renard passant d’or, armé et lampassé d’azur.



Jean-Baptiste Bessières, duc d'Istrie (1768-1813)



Ville de Rennaz
(Vaud, Suisse)


Université de Sherbrooke
(Québec, Canada)


"Emblème aviaire du Québec, le ­harfang des neiges fait office de cimier. Pour l'Université, il est un symbole de sagesse, de clairvoyance et de pureté. Il rappelle également le devoir de se préoccuper de la conservation de ­l'environnement. Le harfang des neiges est soutenu par des samares d'érable qui véhiculent la vie et, plus symboli­quement, la connaissance. Elles évoquent une promesse de développement, ­d'épanouissement et de croissance. Dans son histoire, la samare est un ­symbole étroitement associé au thème de l'audace. La devise latine, traduite par «La vérité dans la charité», évoque la qualité intrinsèque, la vertu de l'Université de Sherbrooke caractéristique de la communauté de personnes qui la constitue. Enfin, les armoiries sont soutenues par deux renards, symboles d'intelligence, de finesse, de vivacité et de rapidité. ­Animal malin et combatif, le renard possède une extraordinaire capacité à tirer avantage de toutes les occasions."
(Le Magazine de l'Université de Sherbrooke)


Armoiries des Indiens de la nation Shuswap
(Colombie Britannique, Canada)


Drapeau des Indiens de la nation Shuswap


Parti de gueules et d’argent, à dextre, une tête et col de coyote, à senestre, une tête et col de renard contournée, leur col arraché à l’avant coupé à l’arrière, les deux cols joints sur la ligne du parti, de l’un en l’autre, à une bordure de cuivre au naturel.




Le renard vu par Rosa Bonheur (1822-1899)
Le renard en chasse par Bruno Liljefors, peintre suédois (1860-1939)


Compère Renard des aventures de Sylvain et Sylvette

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire