Décryptage et Revalorisation de L'Art de L’Écu, de La Chevalerie et du Haut Langage Poétique en Héraldique. Courtoisie, Discipline, Raffinement de La Conscience, état de Vigilance et Intention d'Unicité en La Fraternité d'un Nouveau Monde !


mercredi 31 janvier 2018

Étiquettes de fromage et héraldique



Les étiquettes de fromages, notamment celles du camembert, se sont toujours largement servies de l'héraldique pour donner du prestige à un produit emblématique. L'étiquette est une publicité à elle toute seule et il n'est rien que cette dernière ne sache instrumentaliser. Séduire coûte que coûte, telle est la loi du commerce. Le blason, en ce qu'il renvoie à l'histoire, inspire l'idée d'ancienneté, c'est-à-dire de durée et donc de sérieux, de solidité et, surtout, de qualité, une valeur dont on imaginerait difficilement qu'elle pût être éphémère. Ce n'est pas pour rien que beaucoup d'entreprises affichent leur date de création, surtout à une époque où plus personne ne saurait honnêtement jurer du lendemain. Il y a la durée mais il y a aussi le prestige. Un blason sur une étiquette de camembert est censé élever le produit au niveau de la table festive, quasi princière, d'où le lexique des marques : le régent, le vicomte, le royal, le blason, le châtelain, le Richelieu, les ducs, etc. Toujours est-il que grâce aux étiquettes de fromages en boîtes, l'héraldique faisait partie de la vie courante.

Comparée au passé, l'iconographie actuelle des étiquettes de fromages est tombée dans une incroyable pauvreté, autant . C'est sans doute dû au nombre réduits de laiteries qui se partagent le marché. On sait que les monopoles ne sont jamais synonymes de variétés, encore moins de pluralité. C'est sans doute un autre débat mais les effets de la chose sont toujours très révélateurs et, malheureusement, indicateurs de l'évolution globale de la société. Les hommes finissent toujours par ressembler à ce qu'ils mettent en œuvre.


Les quelques 400 étiquettes proposées en illustrations (dont 300 en diaporama) ne sont qu'une goutte d'eau dans l'océan tyrosémiophile, rien qu'en matière d'héraldique. C'est assez souligner l'incroyable créativité des concepteurs d'étiquettes. Ce billet est donc aussi une manière de saluer leur travail et ceux, aussi, qui ont su conserver ces images normalement destinées à la poubelle. Certaines étiquettes sont en effet fort anciennes. Merci aux collectionneurs et à tous les artisans de la mémoire des objets, d'hier et d'aujourd'hui.

mardi 30 janvier 2018

Médecine : symbolique et héraldique


Blasons de Nová Ľubovňa et de Stráňany (Slovaquie)

Le monde de la santé offre une symbolique particulièrement riche, eu égard aux nombreux domaines qu'il recouvre et à ses racines anciennes. Mais nous ne traiterons ici que des symboles les plus courants et de leur illustration en héraldique.



Béance d'une Conscience


Blason de la corporation des menuisiers viennois (Autriche, 1900)

Des gestes de ta précision, et l'observation
Constante de ton acuité, lenteur qu'occulte
Le Souffle au Diapason de ces méditations.
Archer précis du Bois façonné en ce Culte,

Ton cœur éclot des heures de L'Intime.
L'Heure psalmodie les silences vespéraux,
Lors que se fend soudain Le Bois qui s'exprime,
Et te surprend en l'hébétude de ces mots :

Je suis Le Ruisseau qui fend les Roches les plus dures,
Et je suis La Voix qui bouleverse les plus violents
Vents que l'homme sème en sa désinvolture.

Ma Lumière adoucit les mœurs de l'insolent.
Ô Menuisier, je suis aussi une hache invisible
Je fends les doutes et je te mène vers L'Indicible.

Océan sans rivage


Monnaie de secours, 75 Pfennig (Stolzenau, Basse-Saxe, Allemagne 1921)

Le croissant lunaire sur les drapeaux



Selon la symbologie traditionnelle, le drapeau, le pavillon, l'étendard, la bannière, le baussant, le gonfanon, l'oriflamme... sont des symboles de ralliement, de commandement, de mobilité et de protection, des identités visuelles fortes comparables aux blasons. De ce fait, la vexillologie et l'héraldique sont étroitement liées.

La combinaison du croissant lunaire et de l'étoile existe depuis l'Antiquité, de la Méditerranée orientale jusqu'à l'Inde et au-delà. Elle est aujourd'hui reconnue comme l'un des symboles de l'Islam et se retrouve de fait sur beaucoup de drapeaux de pays où la religion musulmane est majoritaire. Le présent billet, sans prétendre être exhaustif, propose sur  le sujet un tour d'horizon, à la fois géographique et historique.

lundi 29 janvier 2018

Image et ressemblance


Blason de Wasserleben (Saxe-Anhalt, Allemagne)

– Si tu es moi et que je suis toi, c'est-à-dire
Moi, donc toi... Alors, qui sommes-nous réellement ?
– Lui ! Est-il une chose au monde qui ne Le respire !
Un seul instant qui ne dure éternellement,

Lors qu'il est vécu pleinement en cette Conscience !
– La Conscience... un mot qui signifie « Science de l'Un »...
– Oui, mais au-delà d'une érudite connaissance
Qui peut en avoir l'architecture sans le parfum,

Car la Conscience est un état et un rapport,
Et donc, avant tout, elle est Intelligence.
– Et celle-ci devient alors une force de Reliance...

 – Oui, la cohésion des mondes tient par ce support
Et donne au Vivant sa toute cohérence.
Souviens-toi : nous sommes à image et ressemblance...

Marc

Natura naturans


 
Blason de Barstyčiai (Lituanie)

Quelque chose de nous se voudrait aller par là,
Alors même qu'une autre force, égale, s'y oppose.
Notre nature cosmique nous pousse au par-delà ;
Jamais en nous elle ne dort, ni ne se repose.

Nous pouvons toujours l'enfumer, le temps d'une vie,
Mais elle réapparaît à la fin, tout entière,
Sans être sûr d'avoir, de l'heure, un préavis.
L'on s'en croit éloigné et l'on touche ses frontières !

Voilà des propos qui ne siéent plus à nos temps
Où la mort n'est plus politiquement correcte ;
D'une évidence, c'est la cécité qu'on affecte,

En renfort à une amnésie déjà profonde.
Un monde qui se donne trop à voir est un monde
Qui ne veut plus se voir, quand même se miroitant.

L'Abbé Théophile


Natura naturans : « Nature naturante. »

dimanche 28 janvier 2018

Ambicoq-hirondelle


Composition de l'auteur

L’ambicoq-hirondelle est l’oiseau de Narcisse ;
La flèche du chasseur ne saurait le toucher.
Au tiède poulailler, il n’est pas attaché,
Mais il peut méditer sur un arbre propice.

Sur lui fut un pinard biennfaisant épanché
Dont il but un godet, ce n’était que justice.
Des insectes gloutons l’épargne le supplice ;
Il mange les poissons qu’il parvient à pêcher.

Ô qui pourra chanter ta valeur nonpareille,
Qui donc te décrira, fabuleuse merveille ?
Ceux qui l’ont déjà fait, que leur pouvoir est fort !

Par ta méditation, que mon âme a suivie,
Je sais que tu as su apprivoiser la mort :
Car même ta vieillesse est un trésor de vie.

Jardin des Bougainvilliers


Armoiries de Grenade (Antilles)

Présence constante au Jardin des Bougainvilliers,
De L’Été, sur les herbes ensoleillées, et arbres majestueux ;
Des brises qui des volutes caressent tes cheveux,
Les yeux explorent ton Âme toute émerveillée.

Je te souris, Ô ma fille, des bourgeons de ta gaieté.
Puis nous sommes à nous envoler dans les Cieux.
Tu me dis : un tel monde existe-t-il, est-ce Réalité ?
Je ris jusqu'aux vagues qui paressent en ce bleu.

Le Temps se suspend en cette balançoire et je t'aime
Du regard profond qui plonge en ce Grand Azur.
Tu me dis : je savais qu'il était là, et même

Je L'attendais, car la vie me semblait si morne.
Cette Destinée est au cœur des Âmes pures.
Oublierai-je ton visage qu'une Lumière orne ?

Océan sans rivage

L'archerie en héraldique




Armoiries de la ville de Bălți (Moldavie)

Selon la symbolique traditionnelle, l'archer est l'homme qui s'identifie à son projectile. Il vise quelque chose et a déjà atteint son image. Le symbole de l'arc se projette sur le sens du but, ainsi que sur le désir et la possession. L'arc est en rapport avec le nombre 3, car il est ternaire : tension, détente et jet, arc, corde et flèche. Son symbolisme touche la sexualité et la partie guerrière de l'homme, pour des besoins de conquête. L'arc du Sagittaire évoque la sublimation des désirs. C'est la fonction royale du chasseur, un exercice spirituel. Pouvant établir un nouvel ordre des choses, pouvant abattre les ennemis, la flèche s'identifie à l'éclair et à la foudre. Le tir à l'arc zen évoque une attitude non agissante, on peut toucher la cible, à condition de ne pas avoir de soucis, de but ou de désir. L'arc symbolise parfois les sens, la tension d'où proviennent nos désirs, liés à l'inconscient. C'est aussi la fécondation, le destin, le pouvoir de décision, les peuples primitifs, la destinée inévitable. (Dictionnaire symbolique)



Selon Foulques-Delanos en son Manuel héraldique ou Clef de l'art du blason (Limoges, 1816), un arc tendu symboliserait le courage décidé. Quand la flèche est représentée posée sur l'arc tendu, elle est dite « encochée » ou encore « ajustée » ; quand ses plumes sont d'une couleur différente, elle est dite « empennée » ; quand la couleur de la corde est différente du bois de l'arc, celui-ci est dit « cordé ».

Nuit d'été


Blason de Philippeville (Algérie française, actuelle Skikda)

Secrètes cigales d'été qui entêtent nos lits
Et nos oreilles font écho à notre silence,
Lors que La Lune asperge les draps de nos nuits,
Ses rayons nous tiennent éveillées de leur brillance.

Ma sœur des confidences et des exaltations,
Volubile, je le suis et écourte ton sommeil.
Te souviens-tu comme j'aime lire avec passion
Les pages qui sont nos coursiers vers Le Soleil ?

Des notes emphatiques du piano qui en liesse
Se promènent de nos mains extatiques des Nues
En Elles, L'Oiseau a pris son envol en souplesse.

D'étapes en étapes, les ailes frôlent L'Inconnu
Et se suspendent au Souffle de la Bouche bien-aimée.
Des Cigales, nous en avons entendu chanter !

Océan sans rivage

samedi 27 janvier 2018

Couronne


Drapeau de l'Empire Moghol (1526-1857) qui régna à son apogée en 1685 sur un
immense territoire comprenant l'Inde, le Bengale et les actuels Pakistan et Afghanistan.


Lion ! Rugis des Jardins Solaires !
Te voilà en mon âme, palpitant.
Je T'espère de Tout Ton Mystère.
Me voilà sur Ton Sentier Captivant.

Toi, Poète des Souffles de ma mort,
Je me suis allongée au Rythme Céleste,
Je n'existe plus et le sais encor :
Quelque Chose passe qui me déleste.

Lion de La Citadelle, tant de Lumière !
Tant de ne plus être, si ce n'est Toi !
Voudrai-je Te fuir, je suis Ta Prisonnière.
Lion de mon Cœur, je suis en cet Émoi.

J'erre en ce monde lugubre.
Quelques rares attirent mon regard.
Me séparer, sans scrupule ?
Toi es Couronne de mon Espoir.

Océan sans rivage

vendredi 26 janvier 2018

Pèlerin d'Éternité



Blason du District municipal de Susaninsky (Russie)

Il y a ceux qui ne posent jamais de question,
Se trouvant leur confort dans les réponses déjà faites
Car il est pour eux bien assez de la gestion
D'une triviale existence qu'ils imaginent parfaite,

  À l'aune des modèles imprimés par les marchands 
De poudres de Perlimpinpin baptisées « rêves »,
Système qui ne propose, en guise de clef des champs,
Que le consumérisme compulsif sans trêve.

Mais comme une hirondelle ne fait pas le printemps,
Une question ne fait pas un questionnement
Et beaucoup s'en posent pour se donner une posture,

Mais se gardant de pousser la chose plus avant,
Faisant deux pas en arrière pour un seul devant.
L'on veut bien voyager, mais sans trop d'aventure.

*   *   *

D'où viens-je ? Qui suis-je ? Où vais-je ? Dans quel état j'erre !
Ainsi formulées, ces questions peuvent amuser,
Mais chaque instant qui passe, leur emprise se resserre,
Jusqu'à celui où l'on ne pourra plus ruser.

L'on préfèrera se
les poser maintenant,
Plutôt que de les retrouver de toute leur masse
Quand tombe le rideau. La vie est d'un seul tenant
Et toute fuite se transforme en corde qui tisse la nasse.

Cependant, il ne faut pas se focaliser
Sur les réponses ; les questions sont à baliser
Le chemin, elles écartent des voies réductrices

Qui mènent toutes dans les impasses du figement.
Le cheminant doit voyager légèrement,
Telle est du pèlerin la ligne directrice.

L'Abbé Théophile


Recette concentrée


Blason de Mamirolle (Doubs, Franche-Comté) 

                                              Des ingrédients en ce fourneau,
                                              Des Chaleurs tant éprouvées,
                                              Des subtiles allusions.
                                              Des pincées de Résonance,
                                              Des Livres de La Noble Obédience.
                                              Le Vent est Amoureux.
                                              Il ébullitionne le Chaudron,
                                              Des tendres patiences de L'Attente.
                                              Le Feu est une Rivière de prières,
                                              Du Cœur éploré de Lumière
                                              Il chante et vole jusqu'à La Maisonnée.

Océan sans rivage

A Butterfly’s Dream


Blason de la municipalité de Capelle (Brabant-Septentrional, Pays-Bas)

“Verily, verily, I am blue !”
a yellow flower said
“…and whoever believes in me will be given
a glimpse of the true nature of things.”


*
This was certainly
a butterfly’s dream,
but things are never as they seem
and dreams give us rainbow wings.


*
O wise wild Flowers,
erudite Mentors,
Keepers of the hidden Hour:
why do we not trust you ?

Frédéric Georges Martin

Alchimie de Grenouille


Blason de Bohutín (République tchèque)

Se nourrir des narcisses de L’Étang,
Des mares de la Grenouille solitaire,
Effigies des autels limitants,
Partition de faux dignitaires.

Grenouille des larmes du vieux bassin,
Viens, je sais que tu ne comprends rien.
Nous rirons ensemble des poussières
Qui volent dans les neiges de l'hiver.

Chauffons nos mains de mitaines
Et toussons des cuillerées au miel.
Hourra, Grenouille, tu n'es pas vilaine !

Viens, un jour, batracien, demain Ciel.
Au Printemps, nous courrons si folles
Jusqu'à L’Été des beaux tournesols.

Océan sans rivage


Lire aussi



ainsi que

Paroles de Platane


Armoiries de Piaozero (Russie)

Des Luminescences qui se jaillissent si haut
Des Appels profonds qui nous captivent
De L'Âme exaltée en L'Arbre sans cesse nouveau
De L'Echo en Sa Nature pure et commutative.

Mon corps vibre à Ta Vie et mon cœur respire.
Les Yeux s'ouvrent à La Beauté de Ta Grandeur.
Ivre et ivre du Souffle de Ton Seul Expire.
Sommes-nous nés pour Te manquer, Toi sublime Splendeur ?

Le Platane tend Les Bras de Ses deux Mains Larges :
Son Soleil Révérenciel parle en notre Nuit.
Sache, L'Ami, il est une vibrance qui nous décharge

De toutes les indécisions : La Voix nous conduit.
Les mots informels sont piètres réjouissances.
L'Arbre me l'a dit : ici, je fais acte d'Allégeance.

Océan sans rivage

jeudi 25 janvier 2018

Chant des trouvères


Blason de Kemsky (Russie)

Du Chant des trouvères au chemin de L'Orient,
Des danses d'antan de l'indicible Voyage,
Des Encens qui cherchent les Muscs de L'Océan,
Lors que les vagues sont les appels du fond des Âges.

C'est Un Prince qui pleurait Le Royaume des Anciens
Il était pâle des nuits qui le défaisaient de sa Belle.
D'Elle, il ne lui restait qu'un aveu consanguin.
Il but jusqu'à la lie les troubles de ce Rappel.

Des soieries rosales et des pourpres de Son Velours,
Il reste des volutes au cil de Sa Lumière.
L'Iris de Sa Prunelle est une Vague d'Amour.

Prince, Ton cœur se cogne aux mondes sublunaires.
Que n'es-tu à marcher en ces allées et cueillir
Les Perles tant Désirées au déclin de Leurs soupirs ?

Océan sans rivage

Étrange Discours


Blason de Glazov, versions de 1859 et de 2001 (Russie)

Des esquives, de rives et de dérives à mes rimes
Assis tous deux sous La Coupole des souvenirs
Je chante des farandoles que mon cœur imprime,
Et je parle à L'Ami sans presque défaillir.

Des levers à L'Horizon, des propos suspendus
Depuis ces étés du gazouillis de La Lune
Des Jasmins qui s'égayent de L'Inattendu,
Voici les Fleurs aux Cieux d'une Présence opportune.

- Dites, L'Ami, que vous en semble, je suis taquine
J'ai respiré des soirées d'hiver qui nous chagrinent
Ou bien est-ce légèreté et pâleur du Jour ?

Je vous vois soupirer et je lève le regard.
Comme est singulier ce soudain petit Discours !
Mes yeux vous scrutent toujours et semblent hagards.

Océan sans rivage

Deux seigneurs Loups


Blason de Vlcince (Slovaquie)

Bien des alliances se sont nouées sous un arbre
Vénérable, particulièrement le chêne.
Plus sacrée que les mots gravés dans le marbre,
La parole donnée était plus solide qu'une chaîne.

En ces temps où les codes étaient encor d'honneur,
Deux seigneurs Loups, qui régnaient tous deux sur une meute,
Se livraient bataille pour être l'unique meneur.
Mais chacun, de son peuple, craignant une émeute,

Ils décidèrent de cesser toute hostilité
Et se rencontrèrent avec force civilité
Pour signer une paix qu'ils se voulaient éternelle.

« Il n'est point sage qu'un loup soit un loup pour le loup ;
De ce travers des hommes ne soyons point jaloux

Et donnons l'exemple d'une entente fraternelle. »

Marc

The Ivy-Covered Wall


Blason du village de Rokai (comté de Kaunas, Lituanie)

I painted a cloudless sky
and wrote in the air
the Word
transparency.

I tried to think like a bird
and found a way
to go through
the Ivy-Covered Wall.

Now you have gone through
the Ivy-Covered Wall
you can see there was
no wall at all.

The world is One,
you were the limit,
the Light loves ivy
and the bird broke free !

Frédéric Georges Martin

Lune bleue


Drapeau de la Terre selon James Cadle (1970) *

La licorne arc-en-ciel est partie sur la lune,
C’est un coin où le ciel n’est jamais nuageux.
Elle arpente les mers de son pas ombrageux,
Descend dans un cratère, escalade une dune.

Parfois, elle s’arrête, et rêve de lagunes,
D’arbres et de moineaux, et de sommets neigeux,
Mais ne renonce point à l’exil courageux
Et commence à bâtir un abri de fortune.

Sur le ciel toujours noir se détache la Terre,
Et quel ravissement de capter sa lumière
Qui tranche avec éclat sur le fond sidéral !

La licorne, baignée de tendres souvenances,
Sur le sol de la lune esquisse un pas de danse,
Illuminant soudain ce monde minéral. 

Cochonfucius


* Avant l'atterrissage des astronautes sur la Lune (le 20 juillet 1969), une opinion suggérait que les premières personnes sur le satellite ne devraient pas y laisser le drapeau américain, mais celui qui représenterait l'ensemble de l'humanité. Bien que ces quelques voix n'aient pas été entendues, en 1970, l'idée a poussé James Cadle, un fermier de l'Illinois, à créer un drapeau de la Terre.

Janvier trop doux


Blason de la ville de Zweibrücken (Rhénanie-Palatinat, Allemagne)

Janvier trop doux lance ses griffes acérées au loin,
Et quand nous enchante la vernale efflorescence
Qui exalte la nature jusqu'au mois des foins,
Ses cruelles morsures se font froides incandescences.*

Belles sont les quatre saisons en leurs apparats ;
Les éléments sont les jardiniers de la terre
Et leur trop longue dormance cause bien des embarras.
Les hommes, de par leurs activités délétères,

Sont en vérité mal placés pour s'en plaindre
Car d'entre tous les fléaux, le plus à craindre
Demeure - l'aura-t-on assez dit - l'espèce humaine.

L'on a beau jeu de parler de dérèglement
Climatique quand d'une sage raison les règlements
Ne sont plus observés ; la technique est bien vaine.

L'Abbé Théophile



* Allusion aux gelées nocturnes printanières qui risquent surtout de frapper durant la Lune Rousse qui s'étend de la nouvelle lune après Pâques (placée le dimanche qui suit la première pleine lune de printemps) à la nouvelle lune suivante, donc généralement entre avril et mai. Pendant cette période, il arrive que de jeunes pousses ou des bourgeons soient brûlés alors que la température de l’air demeure au-dessus de zéro.

mercredi 24 janvier 2018

Alliance


Blason de Mathod (Vaudois, Suisse)

J’errais dans l’univers, comme font les cloportes
Quand, par la fantaisie d’un vagabond parcours,
Ils ont quitté la paix des jardins et des cours
Pour le sol d’un palais aux mille et une portes.

Mon âme s’inquiétait sous la lumière forte :
Nul plan, nul guide ici pour me porter secours.
Je visitais les lieux, songeur, le souffle court.
Meubles, tapis, rideaux, trésors de toute sorte…

Autant qu’admiratif, j’étais rongé de doute :
Au travers du décor, comment tracer ma route ?
Où trouver dans ces lieux un mentor, un allié ?

C’est là que je reçus un clin d’oeil, un message :
Vautré de tout son long, imperturbable et sage,
Un petit chat gardait le coin de l’escalier.

Cochonfucius

Pourquoi ?


Blason de Smiltene (Lettonie)

Pourquoi suis-je à songer aux mains qui ont cousu
Le pantalon que je porte, de bonne étoffe ?
Est-ce une pensée que mon esprit a perçue,
Un peu comme un air ancien dont remonte une strophe ?

D'où vient, d'ailleurs, que l'on ait telle ou telle pensée,
Sans même l'avoir préméditée, ni que l'on puisse
Établir avec cet instant un lien sensé ?
Pourquoi donc suis-je à écouter le vent qui bruisse

Dans l'arbre, comme l'entendant pour la première fois ?
À regarder dans le ciel flotter les nuages
Où se forment des animaux étranges, parfois ?

Pourquoi personne ne lève la tête pour observer
Le vol d'un oiseau, ni ne s'étonne du passage
D'un pigeon sur les bandes aux piétons réservées ?

Marc

Transformation


Blason du district Baltaysky (Russie)

Sans Amour, L'Œil est terne des jours interminables
Qui s’enchaînent du décharnement de nos chairs
Lors que des lambeaux pendent en l'inextricable
Balbutiement des secousses de phacochères.

Rions ! Lors que les larmes ne sont pas mensongères,
Et que dévalent de très loin, les jungles primitives
En nos tristes cités devenues meurtrières.
Que faire, traverser ces forêts vomitives ?

Plaise à Dieu que notre esprit soit à conquérir
D'autres espaces bien plus nobles, et l'on découvre
Leurs splendeurs écloses que l'on voudrait décrire,

Et qui se dérobent puis que l'on recouvre
Des Noblesses de L'Effluve d'une douce Présence.
Des lourdeurs, nous ne voyons plus qu'une Révérence !

Océan sans rivage