Décryptage et Revalorisation de L'Art de L’Écu, de La Chevalerie et du Haut Langage Poétique en Héraldique. Courtoisie, Discipline, Raffinement de La Conscience, état de Vigilance et Intention d'Unicité en La Fraternité d'un Nouveau Monde !

mardi 24 octobre 2017

Cadran des bicoqs


Composition de l'auteur

Passent les instants invisibles,
Au loin s’endorment les oiseaux,
Reviennent des instants nouveaux,
Que la nature est insensible !

Les bicoqs, de leur chant terrible,
Éveillent la terre et les eaux ;
À l’horizon passe un vaisseau,
Ce jour, la mer est bien paisible.

La mer, c’est la vie et la mort,
C’est un destin dans chaque port,
Ce sont des coeurs à marée basse;

Chantez donc, bicoqs inconstants,
Ne retenez pas les instants :
Qu’est-il donc, le temps, s’il ne passe ?

Cochonfucius

Aucun commentaire:

Publier un commentaire