Décryptage et Revalorisation de L'Art de L’Écu, de La Chevalerie et du Haut Langage Poétique en Héraldique. Courtoisie, Discipline, Raffinement de La Conscience, état de Vigilance et Intention d'Unicité en La Fraternité d'un Nouveau Monde !


dimanche 18 mars 2018

La Voie du Samouraï : Livres 25 et 26


Mon du clan Inazuma Guruma

Livre 25

Le regard est avant tout à révéler le degré et la force de la dilation ou de la contraction de ta conscience. Plus La Lumière se répand et plus nous sommes en cette Vision reliante. Considère que ce qui se donne à ton intelligence est proportionnel à l’éclairage de ce que l’on appelle la grotte intérieure. En mettant assidument ton Art en pratique, tu entres en cette concentration. Sache, Ô Fils, que L’Art vient des noces qui se célèbrent entre l’instant et l’attention soutenue. Lors que tu médites, L’Art de trouver la droite cambrure intime débute d’abord par la formulation d’une intention conscientisée. Nul n’entre dans La Voie sans qu’il ne soit à trouver cette nécessité en lui-même. Une semence éclot de son désir de s’élever. Las, toutes les semences ne sont pas fécondes. Lors, respire profondément et bloque le thorax en ton énergie ventrale. Deviens le pérégrinant qui s’achemine en L’Orient de ton cœur, c’est-à-dire du côté de ton soleil levant, ou au Commencement du Commencement. Ne confonds pas l’organe et ce Centre que l’on appelle aussi intériorité en l’intériorité. Respirer est l’acte le plus important pour l’initié. Il veille au souffle comme l’on est à veiller sur la flamme d’un temple. Ne jamais te distrais de cette attention ! Dès lors que tu es en cette aspiration du but ultime de La Voie, Celle-ci te cherche et mets en place une stratégie que tu seras à observer au fur et à mesure de ta progression. Le Samouraï est à cheminer en cette Trame inouïe qui est une horizontale et une verticale. Lors que tu entres en cette méditation du Silence, tu entres aussi en La Proximité du Compagnonnage. L’Esprit te guide et ne jamais se délie de toi. Il te donne à voir. Est à Voir celui qui entre en la dilatation après avoir connu la contraction.

Mon du clan Oshidori

Livre 26

Nul n’entre en cette Voie s’il n’est à ressentir L’Amour. D’aucuns pensent que L’Amour est uniquement la manifestation d’une émotivité entre deux personnes, quelles qu’elles soient au demeurant, et que cette émotivité, certes chaleureuse et bienveillante, parfois passionnelle, se pourrait n’être qu’un acte d’assouvissement et de sociabilité, la plupart du temps coercitive. Sache, Ô fils, que l’Amour est ce qui unifie tout. L’Amour est Le Commencement par excellence, même si Le Tout-commencement est sans Commencement : tournoiement d’une réelle énergie qui est en son éclosion mouvante et perpétuelle. L’Amour est ce qui marque le début d’une tension. Il est Vie qui se cherche en permanence. Sans cet Amour, il n’est aucun pouvoir de concentration, ni d’aspiration. Le Désir que l’on assimile à la chair, est en vérité une Lumière exploratrice et aimantée par La Lumière elle-même. Seules les consciences inférieures compulsent en la charnalité des actes concupiscents. Les êtres dont la conscience évoluent sont en cet acte à vivre l’esprit de la chose. Mon maître me disait : si tu ne regardes pas la goutte d’Eau en sa toute réalité, elle ne sera jamais à t’offrir La Réalité de La goutte d’Eau en toi. Le miroir est un phénomène observable à travers le jeu des reflets de l’âme. Ce Prince qui remarqua que la servante lui parlait bien étrangement, éprouva pour la première fois de sa vie, une sorte de paix. Il l’observa attentivement et plongea en son lac intérieur. Il vit qu’elle s’effaçait complétement afin de le laisser entrer en sa prunelle. Il put y voir son reflet. Combien de temps le laissa-t-elle en cette apnée du souffle ? Soudain, il s’exclama : – Pour la première fois de ma vie, je me suis vu dans l’intimité d’un regard ! – C’est parce que, Ô Prince, vous n’avez rien projeté sur moi. Il n’est donc aucun obstacle dans la Vision, lors que l’intention est pure. Le Prince rétorqua aussitôt : – Il faut être Deux en cette intention, sinon, le miroir s’occulte. – Certes, dit la servante, la limpidité d’un regard vient de l’âme cristalline de Deux qui se voient. Car Deux n’est plus Deux, mais résorption en L’Un.

© Océan sans rivage, La Voie du Samouraï


https://nouvelleheraldie.blogspot.fr/search/label/La%20Voie%20du%20Samoura%C3%AF
Sceau impérial du Japon

Se lit aussi sur Naissance et connaissance

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire