Décryptage et Revalorisation de L'Art de L’Écu, de La Chevalerie et du Haut Langage Poétique en Héraldique. Courtoisie, Discipline, Raffinement de La Conscience, état de Vigilance et Intention d'Unicité en La Fraternité d'un Nouveau Monde !


jeudi 1 mars 2018

La Voie du Samouraï : Livres 7 et 8


Mon du clan Kasane Suehiro Ogi

Livre 7


Une seule fluctuation peut être fatale pour le Samouraï. Il est en cette nécessité d’être scrupuleusement au fait avec La Présence. Un seul manquement, une seule distraction seront irrévocables. Ô Fils, comprends qu’en ta rétine est un livre où chaque image est consignée. Apprends à fixer ton attention en ce qui élargit ta vue, et en ce qui rend claire ta pupille. Ne néglige aucun de tes regards. Chacun d’entre eux est à se fusionner en La Prunelle Universelle et chacune de tes déviances fait sursauter ce monde et le désoriente. Ton espace fuit alors La Lumière, et, la raison qui s’affole de tes dérives, commence à mettre en place une architecture incroyable qui vise non pas au maintien de L’Espace Réel, mais uniquement au maintien de ton champ égotique. Cette Compulsion est l’arme même de ton ennemi. De toutes les pensées fluctuantes et qui se rassemblent, rien ne peut subsister si ce n’est en une structuration. Ce Système élaboré est un piège complexe et quasi inextricable, duquel seule une Intelligence englobante peut t’extraire. En ce point de Reliance avec Les Cieux, tu sais recevoir avec exactitude les messages divins et les moyens de t’y confirmer. Mets-toi en cet état de suspension, ouvre ton coeur, car c’est en lui que se trouve l’ouïe interne. Il ne suffit pas d’entendre le sifflement du vent dans les branchages, il te faut apprendre à entrer en ton espace intérieur. Il te faut pouvoir saisir les bruissements de L’Âme. Toute cette attention soutenue est le Silence. Te voici au seuil du départ. Tiens-toi droit en cette verticale et ferme les yeux.


Mon du clan Chiwani Torii

Livre 8


Lors que tu entres en ton silence, sache, Ô Fils, que tu ôtes les deux sandales de l’illusion et de l’avidité ; lors, tu délaisses derrière toi toutes les préoccupations relevant de la concupiscence et de toutes formes de passions. Ainsi, tu t’assois sur Le Trône invisible de La Suppléance et de par ce siège de l’invocation des hautes convenances, tu entres en la pleine vigilance. Prépare-toi en cette lustration du corps, soigne tes vêtements et prends garde au maintien de ton dos. Épouse ce vide, fais-en ton Acte d’être et de Renoncement. Repousse d’un geste précis les fluctuations. Le Seigneur que tu sers est face à toi, et même si tu ne le vois pas, Lui te voit. Considère cette Réalité en cet Agrément suprême. Néanmoins, ce Trône invisible est à se présenter en la caverne de ton ignorance. L’obscurité que tu rencontres est le préambule de la lucidité et de la limpidité du ruisseau qui court déjà en la vibration de ton intention. N’aie crainte ni du vide, ni du silence, ni de la position de l’assise. En cette droiture, le fluide de lumière cherche un couloir pour circuler et activer chacun de tes membres internes. C’est en ton cœur que se trouve la concentration de toute ton aspiration. Entre en cette Apnée et relie l’absence à La Présence de ton cœur. C’est en maintenant les yeux fermés et en orientant toute ton énergie que le Souffle Vital sera à s’extraire de l’indicible. Cette force se rassemble et irrigue tous les fleuves de Ta Réalité humaine. Jour après jour, tu sauras que d’avoir poursuivi cette intention d’atteindre L’Être, L’Être s’offre à toi. Lors, Ta Réalité de guerrier s’unifie avec La Réalité de ton Périple intérieur. N’en doute pas un seul instant.

Océan sans rivage



                              Livres 3 et 4                                             Livres 5 et 6

                     Samouraï                        Sous un Merisier               Promesse de Samouraï

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire